Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 22:24

http://nightwish4all.files.wordpress.com/2011/11/nightwish-imaginaerum.jpgUne fois n'est pas coutume, Frénégonde, faisant fi de ses préjugés (à deux écus) consécutifs à Dark Passion Play (qui, avouons le, fût une daube notoire) jeta une oreille au dernier Nightwish "Imaginaerum". Et là, que de bonnes surprises ! Dans un style très particulier et tout à lui, notre poète torturé préféré nous emmène dans un univers enfantin, fait de rêves de berceuses, de cauchemars aussi, de nostalgie. Les morceaux sont très visuels notamment l'excellent Scaretale, digne d'un film de Tim Burton. Mention spéciale également à Taikatalvi et Storytime, un démarrage tout en douceur (une jolie berceuse que mon fils adore, c'est donc qu'elle marche !) suivi de l'heure de l'histoire, et quelle histoire ! On voyage, dans l'imaginaerum d'un grand enfant où on y retrouve tous une part de nous même : joies, peur, nostalgie, introspection, réconfort, danger on se sent proprement immergés dans un univers qui nous paraît étrangement familier. Anette trouve petit à petit sa "place" dans la grande machine Nightwish et on retrouve un Marco toujours plus fantastique. En bref, Frénégonde est conquise, vous l'aurez compris. Imaginaerum tourne en boucle, j'aime, j'adore et cet opus restera pour moi LA bonne surprise de cette fin 2011.

Yours, musically 

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:01

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/67/Gaston_Leroux_-_Le_Fant%C3%B4me_de_l%27Op%C3%A9ra.jpg/220px-Gaston_Leroux_-_Le_Fant%C3%B4me_de_l%27Op%C3%A9ra.jpgOyez oyez braves gens ! Il est l'heure du café littéraire. Bien que la douce Frénégonde ne s'accorde pas le temps de lire (mais nous y reviendrons), elle tenait à vous faire partager son immense coup de coeur pour une oeuvre du génialissime Monsieur Leroux. Adapté moultes et moultes fois et de diverses façons, le roman original surpasse de loin tout le reste (comme bien souvent, vous en conviendrez). Entre roman policier, fantastique, tragédie humaine et histoires d'amour plus ou moins heureuses je suis ressortie de cette lecture bouleversée (les hormones aidant) mais ravie. Quelle complexité de ce personnage bien mystérieux qu'est le fantôme (qu'on a en horreur avant de le prendre en pitié), quelle détresse on ressent chez cette pauvre Christine ! (qui n'est jamais devenue folle... je dois avouer que je cherche encore à quel moment elle a perdu l'esprit) Dans le décor grandiose et énigmatique de l'Opéra Garnier se joue cette histoire, qui, a bien des égards, est pour moi un chef d'oeuvre.

Yours, faithfully

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 10:00

http://blog.insidethepain.com/wp-content/uploads/2011/02/Surtur-Rising.jpgAfin de célébrer dignement le quart de siècle de Monsieur Frénégonde en ce jour béni du 28 mars, votre bien aimée Frénégonde lui offrit un week-end en amoureux (si, si, mais à cause des tarifs prohibitifs de notre chère et tendre entreprise de transport ferroviaire nationale, nous ne partons que dans deux semaines !). Mais comme elle déteste avoir les mains vides le jour J et que la taille de son coeur est inversement proportionnelle à celle de son porte- monnaie, elle offrit à sa moitié l'intégrale d'Amon Amarth, les vikings fous furieux suédois. Car coïncidence suprême ou signe du destin, en ce même 28 mars sortait en Europe le dernier opus des Scandinaves : Surtur rising. Et bien après écoute, je peux vous assurer qu'il va bel et bien mettre le feu aux Trois Mondes, Surtur !

Amateurs de Death Metal, sachez que l'incandescente Frénégonde s'est pris une formidable claque métallistique, à l'écoute de cette galette (ça change de Norther... oups les grossièretés sont prohibées dans cet article ). Sur ce coup là, mes chers amis, ils ont tout bon ! Progressivement, ils amorcent un changement de style, d'après l'interview récente de Sire Hegg. Essai transformé ! On retrouve là les bonnes vieilles ficelles qui ont fait leur succès : lignes de batteries à vous couper le souffle, riffs ultra efficaces et textes vikingo-kitsch (oui, mais so delightful...) mais aussi quelques petites modifications dans l'orientation musicale et dans le son, plus brut. Les changements sont perceptibles, mais point du tout choquants.

En un mot comme en cent : l'album Death de ce début d'année ! Mention spéciale pour "Töck's Taunt : Loke's Treachery Part II"

Yours, musically

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 21:51

http://www.norther.net/userfiles/image/circle_regenerated.jpgHum alors... que dire... c'est une plaisanterie? Hélas, non. Les finlandais nous reviennent, sans Pete, mais avec du mauvais néo metal pour midinettes en chaleur plein leur musette ! Une espèce de mélange bizarre entre growl poussif (je n'aimais guère Sihvonen dans Imperanon, j'ai de la constance dans l'effort, mais il faut reconnaître que le bougre m'est d'une aide précieuse... où qu'il aille, c'est toujours aussi médiocre) des passages de chant clean ultra pop (?) qu'on jurerait l'oeuvre des Petits Chanteurs à la Croix de Bois et des riffs vus, revus, et corrigés. Pour faire bref je dirais : de la soupe ! A la limite la galette pourrait servir de dessous de verre ou d'épouvantail à étourneaux...

Pour preuve de mon objectivité je dirais que ce n'est pas parce qu'ils ont mis Pete dehors comme des malpropres (tant pis pour eux, ils se sont sabordés) et que Rantanen est (re?)devenu blonde que je n'aime pas cet opus. Nightwish à fait de même avec Tarja et s'il est vrai que j'ai été déçue par Dark Passion Play, c'est un bon album bien que ce ne soit plus à mes yeux du Nightwish. Je peux donc faire preuve d'une grande objectivité concernant un groupe qui limoge un de mes vocalistes de référence. 

Pour conclure je vous prierais donc de faire un beau geste pour le metal : surtout, ne l'achetez pas!

Yours, musically

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 18:58

http://alias.codiferes.net/wordpress/wp-content/uploads/2011/01/Amberian-Dawn-End-of-Eden.jpgA l'ouest, rien de nouveau. Un troisième opus de la formation finlandaise, certes très sympathique. Sympathique, car votre douce Frénégonde est déjà acquise à la cause d'Amberian Dawn (voir article précédent) : pour moi, c'est une formule qui marche. Cependant, malgré une mince tentative de se tourner vers un son plus "électronique", force est de contaster que The Clouds of Northland Thunder et End of Eden, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Et au premier à me traiter de fieffée menteuse, je lui fait écouter Shallow Waters et Come Now Follow à la suite. Un fort regrettable manque d'originalité, donc. La constance, c'est bien, le copier coller c'est un peu rasoir, Sacrebleu! Je suis dure, me direz-vous, mais après tout qui aime bien châtie bien. Même si l'album est efficace, ça reste tout de même du remâché et ça artistiquement, c'est mal, très mal.

Yours, musically

Frénégonde et Junior

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 18:30

http://news.jukebo.fr/files/2011/01/un.jpgJe dois avouer que cet album laisse votre bien aimée Frénégonde dans les tréfonds d'un abîme de perplexité. Que dire... C'est du Within, indiscutablement même si on y retrouve des sons plus contemporains et peu ou pas de sonorités celtiques, comme cela pouvait être le cas auparavant. un album plus dans la veine de "The Heart of Everything" mais en un peu moins mystique et en un peu plus... urbain (Diantre! je ne trouve aucun mot pour définir cela d'une autre façon). Il ne m'a pas transcendé, mais tout de même il se laisse écouter dans sa globalité. A titre personnel, je regrette cependant qu'aucun morceau ne se démarque plus que ça des autres... 

Un avis mitigé donc, concernant cet opus. Je ne trancherai donc pas pour le moment et l'écouterai un peu plus avant avant de me faire une idée plus arrêtée.

Yours, musically

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 11:18

http://www.blind-guardian.fr/pics/news/atheedgeoftimesmall.jpgIntitulé "At the Edge of Time" cet opus a eu le mérite de me séduire, moi, sceptique de Blind Guardian. Un départ en trombe sur le magnifique Sacred World (que les aficionados de Sacred 2 ne manqueront pas de reconnaître) une merveille d'arrangement et de puissance, le reste de l'album ne faiblit pas. Un Hansi Kürsch très en forme, des mélodies toujours aussi efficaces mais qui ont visiblement mieux pris sur moi cette fois-ci que les précédentes force est de l'admettre. Seul bémol toutefois, les morceaux à consonances orientales ne m'ont toujours pas émue, je crois que je suis insensible à ce type de sonorités. Je ne me lancerai pas dans une analyse plus poussée des morceaux je parlerais là de choses que je ne maîtrise pas, chose que j'abhorre. En résumé si vous hésitiez, achetez le, il vaut le détour ! 

 

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de frenegonde-toute-seule.over-blog.com
  • : Des coups de coeur des coups de gueule des reviews de la philosophie à 2 sous de la psychologie de cuisine... Et plein d'autres trucs sympas
  • Contact

Recherche

Liens