Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:39

http://sites.psu.edu/joiedejayme/files/2013/09/lush-cosmetics.jpgLaissons donc là une trève aux imbéciles, aux cuistres, aux malotrus et autres gens peur ecommandables pour nous centrer sur... nous-même, une fois n'est pas coutume ! Encore une découverte de Dame J, mon acolyte aux multiples et incandescentes facettes (best4h4eva, belle-soeur, Tatie... etc etc) : les produits LUSH. Des couleurs, des odeurs, des produits qu'on ne trouve pas ailleurs, bref du bonheur en cosmétiques ! Bonus, ne le produit fini NI LES INGREDIENTS ne sont testés sur nos chers amis à poils, à plumes ou à écailles, ce qui en fait une marque d'autant plus intéressante à mes yeux.

Seule ombre au tableau : le prix  (29 euros les 500 mL de gel douche, pour un produit qui n'est pas bio avouez que ça fait un peu mal au séant), et parfois les ingrédients. Se réclamant marque de cosmétiques "naturels", je trouve ça quelque peu étrange de trouver dans certains de leurs produits des Methylparabens et des EDTA en leurs collant une étiquette de "ingrédients synthétiques sûrs". Hum hum huuuuuuum ! J'ai dû rêver la polémique autour des parabens, alors. 

Mais pour un oeil averti, certains produits sont "cleans" et un pur bonheur a utiliser. Notamment leurs barres de massage, fort appréciées par ma douce moitié, qui les eût en cadeau pour notre premier anniversaire de mariage. 

Le top ? Les huiles essentielles sympas dedans... 

Les ballistics aussi, produit purement gadget mais tellement divertissant. Quoi de mieux qu'un bon bain coloré et parfumé après une grise journée d'automne ?

Et enfin, dernier produit -pour le moment- que Frénégonde à testé pour vous : le beurre corporel Iztrogoude ! Pour les flemmardes de l'hydratation telles que votre humble Frénégonde, c'est une révolution ! Fini les laits corporels qui mettent 3h a pénétrer (j'aime les utiliser mais il faut avoir le temps.... beaucoup de temps !), pour tous les jours, on frotte sur peau humide, on sèche et finie la peau en ruines !!! 

Bref, avec un marketing redoutablement efficace (produits saisonniers, en édition ultra limitées pour que vous courriez "faire votre stock vite vite avant qu'il n'y en ai plus") et un packaging "so girly mais trop sympa" (j'ai vraiment dit ça?), votre banquier ne sera pas votre ami mais votre peau, si ! 

Yours, colorfully

Frénégonde

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:36

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir me rendre une petite visite, sciemment ou par accident, et c'est drôlement chouette ! Merci à toutes et à tous de lire mes inepties fielleuses ! Enjoy ! 

Yours, faithfully

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:31

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRghlwBkQZ-mhhmYQHYLffthZtJyiusNXMlx0-I4RztR2oJjiCYBFRSDNLY

Va donc s'en suivre, vous vous en doutez, mes très chers, une typologie du malsain non exhaustive mais plutôt carabinée, vous en conviendrez.

Il a été donné a votre humble Frénégonde de croiser dans sa courte mais d'ores et déjà trépidante vie des gens malsains a des degrés divers... et avariés. Pourtant je crois à un moment donné avoir touché le fond. 

Le malsain quésaco ? 

En règle générale, le malsain cache bien son jeu. Déambulant affublé plus ou moins comme vous et moi, il ne porte malheureusement pas de "parental advisory unhealthy person" collé sur son front, qu'il a fort laid puisque, bien sûr, seule la beauté intérieure compte. Le malsain est en règle générale foncièrement égoïste, voire égocentrique... on a que l'amour qu'on s'octroie. Doté en règle générale d'une idéologie franchement bizarre mais très variées (du néonazi notoire au gougniafier qui se prend pour un genre de messie et qui compte créer sa propre secte), le malsain est manipulateur et tente de convaincre tout et tout le monde du bien fondé de son idéologie aussi gerbos que psychédélique.

Le malsain est malsain. Bah quintessence même du pléonasme, me direz-vous. Le malsain aime les choses glauques, de l'art douteux aux bastons dans les bars en passant par "j'ai 16 ans mais je me fais 3 ou 4 filles en même temps pour garder la meilleure". Moui... moeurs discutables moralement, me direz-vous. Moi ? Puritaine ? Vous n'y songez pas, j'exècre le puritanisme, mais de là à aller se rouler dans un buisson en plein bad trip, faudrait pas pousser Mémé dans les orties... surtout quand elle est en short.

Le malsain est manipulateur, toujours, schizophrène, souvent. Tentant de vous faire croire qu'il ne vous veut que du bien, il vous conduit plus ou moins lentement mais très très surement au désastre psychologique, vous, bonne âme qui croyez encore en le genre humain (cf "comment je suis devenue misanthrope"). Car le malsain est bien souvent du type pervers narcissique (Hi mom !). Et quand le malsain est très (bien trop) proche de vous, vous ne pouvez croire qu'il est foncièrement mauvais et qu'il vous veut du mal? Non, vous ne pouvez décemment pas croire une telle chose. Détrompez-vous ! Le malsain n'aime que lui même et vous sacrifiera sans pitié sur l'autel de sa pseudo vie sociale parce que le plus a plaindre, c'est lui, forcément. Le tout en arrivant bien souvent a vous perduader que la vile créature, c'est vous. Subtil travail de manipulation acharnée de vous même et de votre entourage, le malsain cache bien son jeu, vous ais-je dis, voyons !

Le malsain a parfois aussi des moeurs sexuelles bizarres (très bizarres mais nous n'entrerons pas dans ces sordides détails...) se tâtant généralement entre la vache et le prisonnier, sans en avoir l'air, quand il n'est pas tout simplement un déviant sexuel pur et simple. (non, non, nous n'entrerons pas dans les détails !!!). Et oui, ces différentes déviances sont malheureusement cumulables entre elles, dans le cas où vous vous poseriez la question.

Toute situation que vous trouveriez glauque, effrayante, stressante, carrément barrée voire gerbos (qui a dit "malsaine, quoi!" ?), il s'en délecte, se roule dedans parce que oui, ça le fait rire et il aime ça. Le malsain est psychologiquement atteint, c'est indiscutable.

Toutefois, il me parait là indispensable de dissocier l'être malsain naïf de l'assumé. Car oui, il existe des gens totalement malsains (mmmh je tente de battre le nombre d'occurences du mot "malsain" en un seul article oui oui) mais persuadés qu'ils sont parfaitement normaux cui cui les petits oiseaux. Ceux-ci sont le plus souvent inoffensifs (rendons a Jules ce qui est à César) mais vous donnent une irrésistible envie de crier "WHAT THE F*CK ???". Mais non, c'est parfaitement normal d'être émoustillé par un cactus ! (exemple purement fictif)

En bref, les grands méchants malsains nous pourrissent la vie, et votre humble Frénégonde a pris la très saine décision de les bouter hors de sa vie, telle Jeanne d'Arc boutant les Anglais hors de France. 

Et toc ! 

Yours, faithfully not so unhealthy

Frénégonde

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:21

IMG-20130922-02231.jpgIMG-20130918-02216.jpg

So I guess I'm never gonna be a millionaire anyway.

Voili voilà, les deux derniers arrivés (oui, deux d'un coup, je suis en mode maxi rebelle). Trois runes sur le poignet gauche et une magnifique maxime a l'intérieur du bras "Be your own kind of beautiful" parce que oui, Frénégonde est décidément une anticonformiste, une vraie (auto dérision quand tu nous tiens). Et même pas mal, l'intérieur du bras c'est une légende urbaine, tas de chochottes !! Et pour contrer l'argument majeur de ma douce moitié "ouiiiii mais moi j'ai eu des ombrages a l'intérieur du bras blablabla tu comprends ça fait mal", quand on vous a gratté la peau trois ou quatre fois de suite au même endroit avec une foultitude d'aiguilles (aaaaaah bande de masos que nous sommes, nous, les tatoués) intérieur du bras ou pas, Hulk ou pas, on a un peu tendance a pleurer tantine. (Spéciale dédicace à Dame Jea, qui souffrit -ouah c'est laid! C'est français au moins ?- mille morts pour son incandescente pâtisserie dorsale) 

Yours, faithfully inked

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:09

http://www.kidstshirtsrock.com/images/buttlookbig.pngGentes dames, gentes damoiselles, gentil damoiseaux (euuuh ça existe les gentils damoiseaux?). Entre une couche, un bib, une crise de nerf de l'aîné et les maux de ventre d'Ultrogoth, me revoici, me revoilou.

Avec une vie sociale pourtant proche du néant, c'est incroyable ce que les gens me donnent matière a répandre mon fiel sur eux, pauvres hères. Or donc, amusons-nous un peu vous et moi, s'il vous plaît encore de lire ma prose aussi ineptique que grandiloquente.

Tout d'abord, des nouvelles du front. Votre douce Frénégonde travaille d'arrache pied à sa version 2.0 (ecig... je suis un tox qui assume pas, couleur de cheveux décente, tattoos tout frais etc etc). Il me reste néanmoins a perdre ces fichus 8 kg d'amas adipeux (miam miam), la rééducation périnéale (maxi miam miam) et retrouver une tête un peu moins digne d'un cadavre fraîchement déterré. Mhhhhh ceci dit c'est ultra dark, ne trouvez-vous pas?

Ultrogoth est choupinoutte tout plein guiliguili areuh. En dépit de maux de ventre carabinés, ma douce petite Sucrette a fait hier sa première nuit de 8h, glory glory alléluia, pousse comme un champignon (hallucinogène of course) et nous fait désormais de fort incandescents sourires. Si cela continue ma présence ici se fera donc un peu plus régulière, le manque de sommeil étant l'ennemi numéro un de ma prose de misanthrope avérée. 

En bref, "coucou me revoilou" 

Yours, faithfully

Frénégonde

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 09:41

http://blogs.voyance-astrologie.wengo.fr/files_experts/content/experts/10514/AMOUR.jpg

Aaaaah l'amour, braves gens. Ca va, ça vient, ça fait mal et ça fait rien, mais cela donne à penser à mon auguste encéphale en surchauffe (et en manque de sommeil, certes). Depuis quand l'amour a pour but premier de vider ses bourses et non de remplir son coeur ? L'amour des magazines, des couples de stars (hum !) et des contes de fées "cui cui les petits oiseaux" a-t-il d'ailleurs jamais existé ? 

 

Permettez à la douce philosophe du dimanche d'en douter. Et si, autour de vous, il y a toujours un couple "guimauve et youpi tralala", grattez un peu, vous y trouverez des merveilles. Force est de constater que l'être humain heureux est parfaitement chiant, mais surtout jamais vraiment heureux (cf  Trop heureux pour être honnête ? Chronique des réseaux sociaux).

 

L'être misanthrope (bien que fort délicat) que je suis s'effare chaque jour du peu de conséquence et de l'égoïsme pur de l'être humain en matière de "sentiments". Les connards savent-ils aimer (au temps pour le lyrisme de ma prose...) ? Vaste débat. On m'a dit et répété que oui, a leur manière, je me refuse a y croire et leur souhaite de brûler en Enfer (Moi ? Mauvaise? Vous vous méprenez) et de laisser l'amour aux âmes et aux coeurs nobles. Quand je vois comment l'Homme est capable de traiter ses semblables au nom de l'Amour, j'ai envie de partir courir dans les bois en hurlant. N'est ce pas bucolique à souhait  ? 

 

En bref, "l'amour est enfant de la consommation" pour continuer à citer Stromae, l'homme qui a compris beaucoup de choses à la vie (on trouve ses philosophes où on peut et ce ne sont pas forcément ceux qui en parlent le plus qui... enfin vous connaissez la suite) : on nous vend des sentiments virtuels, achetés sur internet, on nous achète à grand coup de "fête des amoureux" histoire de nous faire rentrer dans les codes sociaux ... Le "fast love" est devenu un phénomène de société... Bigre, nos coeurs sont-ils à vendre ?

 

D'un point de vue tout à fait personnel votre humble Frénégonde est intimement convaincue qu'on ne connaît pas l'amour, le vrai, celui avec un grand A, tant que l'on n'a pas eu d'enfant (et soigné sa dépression du post partum... mais ceci est une autre histoire). Tout d'abord parce que l'amour d'une mère est inconditionnel... du moins la plupart du temps et parce que si une naissance cataclysmique (et une dépression du post partum... quoi, je me répète?) fait des dégâts sur un couple, une naissance heureuse peut réparer bien des maux sur des coeurs qui souffrent. Oui, Frénégonde est poète à ses heures perdues... Parce que l'amour, le vrai, n'est pas fait de strass de paillettes et de grandes déclarations aussi creuses qu'enflammées. Parce que l'amour c'est être là pour l'autre, quoiqu'il arrive, de résister malgré les gens mal intentionnés qui aiment détruire gratuitement, c'est être là, toujours, connaître l'autre par coeur mais ne jamais s'en lasser. Et pas envoyer "love" au 8 200 200. 

 

A bon entendeur, salut.

 

Yours, faithfully

Frénégonde

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 09:32

CIMG7553.JPG

Oyez oyez braves gens, je ne pûs vous donner de nouvelles fraîches régulièrement car, le 18 août de l'an de crasse (ou serait-ce de grâce... mea culpa) 2013 à 15h05 naquît Ultrogoth Gersende de la Pimbêche Musicalité, digne fille de sa mère, mais en rouquine (aaaah si Sharogne Stone elle savait ça... tralala.). 3,3kg de grand n'importe quoi, qui néanmoins remplissent nos coeurs de bonheur, a mes chromosomes Y et à moi .

La Maman et le bébé vont bien, cette fois, ça change et ça fait du bien.

N'est-elle pas la plus douce des façons de faire la nique à tous les cuistres et les viles niquedouilles ? Je sais que certains d'entre vous comprendront très bien.  

Yours, faithfully,

Mamma Frénégonde

Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 07:13

http://emidreamsup.files.wordpress.com/2012/06/wishlist.png

Parce qu'on a que les plaisirs qu'on se paie (et que mon escarcelle personnelle est d'un vide abyssal), voici l'heure de la minute nombriliste "après mon accouchement, je veux ça". Soyons lucides mes braves amis, je ne vais pas voir le jour pendant 6 mois, ceci est donc purement fictif et a pour but de remonter mon moral en berne et de tromper mon ennui de 7h18 un dimanche matin...

Or donc, après son accouchement, Frénégonde rêve : 

- d'une nouvelle coupe de cheveux (c'est plus un réel besoin qu'un rêve, ça) 

- de tout plein de tattoos et piercings (Banque de France bonjour) 

- d'un nouveau téléphone

- d'un restau en amoureux

- d'une e cigarette (oui oui en crystal ça fait pas de mal et c'est bon pour les nerfs) 

- d'un verre de vin 

- d'une semaine entre copains

- d'un massage avec mon chéri

et... d'une bonne nuit de sommeil ! !! (qui a dit : "même pas en rêve" ? Je vous déteste cordialement )

 

Yours, selfishly

Frénégonde

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 06:45

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/106561/gd/1227633217/Buste-de-femme-enceinte-art-1.jpgMon auguste abdomen dispose-t-il d'une capacité d'extension infinie ou votre humble et douce Frénégonde est-elle vouée à l'explosion très prochainement ? 

Or donc, + 11kg au début du neuvième mois, le docteur Foufoune va me tirer les oreilles (ce qui est fort dommage tant elles sont incandescentes) et moi je vais accoucher d'une mini bucheronne de 5 kg, ce qui, je vous le confesse bien volontiers, m'emplit d'une terreur indiscible.

Valise de maternité (presque) bouclée, me voici en proie aux angoisses profondes et à l'attente interminable du 9eme mois. Mon tirlibibi petit garçon tout mignon (oui, Frénégonde est une mère gaga à ses heures perdues, la chair est faible gniark) faisant des nuits de 12h je redoute le chamboulement de nos rythmes à tous les 2 et prie Vishnu pour que ma douce Ultrogoth soit un bébé narcoleptique, amen.

A moi donc les glamourissimes jambes qui gonflent, l'écartèlement du bassin, les contractions de Braxton Hicks, les insomnies, les maux de ventre et le squattage des latrines quasi permanent.

De plus, un deuxième choubisou bébé pose d'autres questions qu'un premier : "Comment vais-je gérer les 2 ?" "Comment le grand le prendra-t-il?" "Vais-je arriver à dormir plus de 30 min par nuit et à trouver le temps de prendre une douche ?" "la décision de ne pas allaiter fait-elle de moi une mère indigne ?". Mais, encore et toujours, l'angoisse principale reste la même : "MAIS QUAND EST-CE QUE J'ACCOUCHE, BORDEL ?"

 Si vous pensez que je suis au bord de la crise de nerf, vous vous faites des idées .

 

 Yours, faithfully,

Frénégonde

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 09:48

http://cdn2.laurentmarre.com/wp-content/uploads/2010/05/Artiste-takashi-Murakami-011.jpgUn artiste raté quésaco, vous me direz ? Voici donc un sujet fort incandescent sur lequel se pencher. Car, encore une fois, l'artiste raté est fatalement une caricature, mes très chers. 

L'artiste raté est drogué, souvent. Faux modeste, toujours. Il se plait à écumer les bars, histoire de s'imbiber d'alcool et de se battre, parce que se battre, ça fait artiste torturé ou à défaut ,Johnny Depp dans ses jeunes années (qui a dit Johnny Depp, au moins, il a du talent ? ). Et ça, c'est hyper cool. 

Le susnommé cuistre (parce que oui, c'est un cuistre) aime en faire des tartines : l'artiste raté est mégalo, pauvre de nous. Avec lui, tout est décadent, démesuré. Il crée sous substances, parce que, parait-il, ça ouvre le champ des possibles. Et si en plus, il traîne un dossier psychologique dont l'épaisseur ferait pâlir d'envie n'importe quel Vidal qui se respecte, ce n'en est que mieux. Un peu (beaucoup) schizophrène, un brin bipolaire (c'est hyper à la mode) , complètement dépressif, névrosé comme il se doit, violent, alcoolique et toute pathologie étiquetée "artiste maudit" peuvent être versées à son crédit. Réjouissons-nous, c'est trop "hype" youpi youpi tralala. Un autre aspect de sa mégalomanie consiste à s'autociter (après tout, on n'a que les luxes qu'on se paie, braves gens) et à se la jouer très "je ne vis que pour mon art, I'm a poor lonesome cowboy" et tout un ramassis ignoble de clichés mièvres et "so bohème", censés émouvoir les pauvres âmes sensibles et vulnérables.

L'artiste raté aime l'Art. Toute forme d'Art. Il voit l'Art là ou il n'est pas, aime des choses complètement déjantées voire morbides, parce qu'il est non conformiste, voyez-vous. Et en plus, il soigne son image de marginal-qui-veut-découvrir-le-monde. Oui, notre artiste raté se prépare a une vie formidable. Précisons fort utilement qu'il a 5 ans dans sa tête, ou un syndrome de Peter Pan carabiné, c'est vous qui voyez. Il n'aurait, de l'avis de votre douce Frénégonde, point fait tache dans la grande période hippie que connut notre société : Peace devant et Love derrière (eh si !), la vie est formidable, surtout quand on fuit toute forme de responsabilité, d'engagement ou de cohérence et que surtout, surtout on n'assume absolument rien de ce qu'on dit, ce qu'on fait ni de ce qui nous arrive parce que "la vie c'est comme ça". Forcément, sortir les doigts qu'il a coincé dans son séant minable lui demanderait un effort significatif , et ça, ça le fait frémir d'horreur. Ledit spécimen est également allergique a toute forme d'effort quel qu'il soit. La méritocratie, très peu pour lui. il compte sur la chance et le Destin.

Or donc, la question que nous sommes en droit de nous poser est la suivante : faut-il forcément être dénué de toute forme de talent pour être un artiste raté. Mhhh vaste débat, me direz-vous. J'évoquais précédemment la chance : l'artiste raté n'en manque pas, abondant ainsi dans le sens de l'adage "il n'y a de la chance que pour la canaille". Il a des connaissances dans le milieu, il les exploite, quand il n'a pas tout simplement une chance insolente qui développe chez lui le complexe de Dieu. Car s'il a, a mon humble avis, un minimum de talent (pour être reconnu par ses pairs, en général, c'est utile) l'artiste raté est persuadé qu'il est un Etre supérieur, voyez-vous. (il y a du mal de fait, je vous l'accorde). Le talent étant en outre une question de point de vue, à ce compte là, mon Adalbert de fiston est un virutose de la musique. On peut donc retourner le problème dans tous les sens, braves gens, on peut avoir du talent ET être un artiste raté. Car l'affreuse personnalité grandiloquente du spécimen traité ici réduit malheureusement à néant les fruits de son travail, c'est bien dommage. 

L'artiste, le vrai, est humble et discret, car il n'a rien à prouver et vit effectivement pour ce qu'il crée. Mais lui, n'a pas le besoin de le hurler à la face du Monde entier pour se rendre intéressant et combler le vide intersidéral de son existence.  Et si vous pensez que je pense à la personne à laquelle vous pensez, vous avez là entièrement raison. 

Pour conclure, je dirais que "ars longa, vita brevis sed merda aeterna est", parce que, c'est comme ça.

Yours, faithfully

Frénégonde 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de frenegonde-toute-seule.over-blog.com
  • : Des coups de coeur des coups de gueule des reviews de la philosophie à 2 sous de la psychologie de cuisine... Et plein d'autres trucs sympas
  • Contact

Recherche

Liens