Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 10:28

 http://www.foozine.com/images/panneaux/6927.jpg

Qui n'a jamais fait sien le célébrissime adage "trop bon, trop con" ? Car, certes, l'âme sensible et aimante se fait toujours avoir au profit d'un vil mécréant égoïste et profiteur. Mais faut-il fermer son coeur à tout et tout le monde pour autant, mes bons amis ? 

Le Bisounours misanthrope (si, c'est possible, promis, bientôt l'article "comment je suis devenue misanthrope") que je suis a une hypothèse fort poussée, fraîchement élaborée, et qu'il ne reste plus qu'à mettre en place. J'ai décidé de ne pas arrêter la gentillesse, parce que, à ma façon, je contribue à réparer un peu du mal fait par les autres, ou par moi-même (eh oui, c'est pas parce qu'on ne le fait pas volontairement qu'on ne blesse pas les gens, que voulez-vous, l'être humain est ainsi fait), parce que je peux encore me regarder dans une glace en me levant le matin, et parce qu'après tout les cons, ce sont eux. Eux qui n'ont pas l'intelligence de "prendre la bonté" là ou elle se trouve sans en abuser, la reconnaïtre, et la partager. Eux qui n'ont pas conscience que c'est une vraie chance d'avoir quelqu'un de cet acabit dans sa vie, eux qui, dans le fond, ont vraiment quelque chose à y perdre. 

Detrompez-vous, cela ne veut pas dire que j'aime les gens youpi youpi tralala. Je reste intimement persuadée que 95% des gens sont vains, superficiels, égoïstes, intrinsèquement mauvais, malsains, tordus, et accessoirement cons comme des chaises (qui a dit : "Mauvaise !!" ?), mais j'aime à penser que le simple fait que vous vous trouviez ici fait de vous un membre des 5 % restants. Mais je pense que donner, aux gens qui en valent la peine, ça n'a pas de prix. Cela ne fait pas non plus de moi quelqu'un de taillable et corvéable à merci : les "secondes chances" avec violons et "what if ?"  et tout le tintouin, j'en suis revenue, désolée, il fallait venir plus tôt. Finis aussi les "bon je te mets de côté et je te ressors quand j'ai besoin de toi". Euh, gentille oui, conne, faut pas abuser non plus. Il serait temps que les gens se fassent pousser une paire de testicules.

Or donc, je continuerai à me faire avoir en amitié (je me suis fait avoir une bonne fois pour toute en amour, bagouzes et tattoos à l'appui ... Non, Messieurs, ne pleurez pas, je sais que je vous brise le coeur...) parce que même dans les 5% restants on peut se tromper, mais tant pis, je resterai quelqu'un d'aimant de bon et de généreux (et de modeste, bien évidemment) quitte à ce que ça fasse de moi une bonne grosse naïve. Mais ce sont mes valeurs, et la personne que je suis, alors mes illusions déçues ont beau faire de moi une dépressive au dernier degré, il me plait à penser que la gentillesse est une vraie force. Et tant pis pour ceux qui sont trop bêtes pour en bénéficier.

A bon entendeur, salut.

Frénégonde

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Bonsoir, j'ai écrit un article sur le votre... d'article (sur trop bonne trop conne). <br /> En un mot comme en cent : merci !
Répondre
F
Hello ! Avec juste 4 ans de retard (je suis un peu lente du mécanisme, mes confuses) un grand merci !

Présentation

  • : Le blog de frenegonde-toute-seule.over-blog.com
  • : Des coups de coeur des coups de gueule des reviews de la philosophie à 2 sous de la psychologie de cuisine... Et plein d'autres trucs sympas
  • Contact

Recherche

Liens